« Retour aux publications

Le visage

Dans la clarté, le secret demeure.

le visage
Editeur : Collection Autrement

Le danger pour un visage humain est de devenir seulement image, image pour soi, mémorial. Un tel visage se fige." Tout entier dans ce qu'il donne à voir, le visage croit ainsi se protéger de l'imprévisible, incapable d'admettre qu'il faut vivre avec soi-même et avec autrui sur le fond invisible du secret qui rend chacun singulier et irremplaçable. Cependant, la condition humaine ne s'éprouve pas seulement dans le face à face, mais aussi dans la vie sociale. Comment une société démocratique, fondée sur des institutions vouées à veiller au bien et à l'égalité de tous, peut-elle faire place à la singularité du visage ? Cette question toujours posée permet de prévenir le péril majeur d'un monde où la puissance abuse des hommes et les prive de visage. Le désir de représenter, sur une toile, par une sculpture, ce que l'œil perçoit, a-t-il une signification particulière lorsqu'il s'agit du visage humain ? Que signifient ces différentes expression de l'art, pour que le geste de peindre ou de sculpter un visage suscite la plus extrême réserve de certains esprits religieux ou bien l'inverse ? Depuis plus d'un siècle, la photographie et le cinéma explorent à leur tour l'énigme du visage, cherchant à en éclairer l'invisible ou à le soustraire au regard. L'œil ne doit-il pas plutôt se réjouir que le visage reste dans le clair-obscur ?